Carmen Perrin

Mémorable, Rigiplatz, Zoug, 1994 Mémorable, Rigiplatz, Zoug, 1994, Détail
Mémorable, Rigiplatz, Zoug, 1994
Ardoise, acier, gravier et sable noir
Pour commémorer une catastrophe naturelle qui eut lieu le 5 juillet 1887 au cours de laquelle une partie de la ville de Zoug fût engloutie par le lac.


Conférence
Mercredi 25 mai 2005, 18:00
Auditoire AAC231, EPFL

Carmen Perrin
artiste, Genève

Contextes
Tous les éléments constitutifs de l’identité de Carmen Perrin en tant qu’artiste – son usage délibéré des matériaux industriels, sa référence aux mouvements de son propre corps, sa perception de l’univers en tant qu’interaction des forces, sa compréhension de ce que signifie un marquage du territoire et son aspiration à produire un art plus responsable socialement, l’ont amenée à se mettre à travailler à grande échelle dans les espaces publics.

En s’attelant à cette interaction complexe entre besoins humains et contraintes techniques, sans compromettre son activité artistique, elle atteint les objectifs qu’elle s’était fixés. Non seulement les projets publics réalisés depuis une dizaine d’années sont accessibles à un vaste nombre d’usagers mais l’artiste leur propose aussi de subtils « évènements » esthétiques qui transforment leur vie quotidienne.