Beatrice Lampariello & Ton Quik

Beatrice Lampariello
Beatrice Lampariello
Ton Quik
Ton Quik

29 février 2016

Conférence inaugurale de l’exposition Aldo Rossi, La finestra del poeta

Introductions :

Vera Rossi
Présidente de la Fondazione Aldo Rossi

Stijn Huijts
Directeur du Bonnenfantenmuseum, Maastricht

Conférences :

Dr Beatrice Lampariello
architecte, EPFL

« Processus créatifs du collage de Rossi: composer et disposer »
A l’occasion de la construction de ses premières œuvres importantes, Rossi entame une réflexion sur les potentialités poétiques de la représentation. Entre 1967 et 1968, la vocation picturale démontrée dans les années de jeunesse trouve une nouvelle forme d’expression dans la figuration de son architecture. Sa première passion pour la peinture se résout dans l’invention d’un genre particulier de dessin d’architecture qui produit, à partir des représentations habituelles en plan, coupe, façade et axonométrie, des collages doués d’une aura artistique puissante, capables d’associer imagination et réalité, et destinés à interroger l’idée même de l’architecture.

C’est à la fois par l’expérimentation artistique et par les réflexions portant sur des références picturales que Rossi arrive à préciser certains aspects de ses propres processus de composition, en fondant par là une nouvelle poétique: celle de la «città analoga». L’art, avec la littérature et le cinéma, constitue le noyau théorique caractéristique du projet de Rossi.

Ton Quik
curateur de l’exposition, Maastricht

« C’est un monde étrange »
Les estampes constituent un volet moins connu de l’œuvre d’Aldo Rossi, peut-être parce qu’elles se démarquent de la légendaire rigueur esthétique de ses projets et de ses produits de design. L’Opera Grafica, comme Rossi appelait son œuvre graphique, est un univers complexe en soi, à mi-chemin entre l’architecture et l’art. Presque toutes les œuvres portent sur l’architecture et, au-delà de leur simple fonction documentaire, elles définissent surtout un territoire mental.

Imprimer est un moyen d’objectiver le dessin à la main par des procédés techniques externes, mais Rossi a inversé ce procédé en le réintégrant au domaine artistique privé. Ce qui reste est le dialogue entre la vocation d’un architecte et la poésie de la destinée humaine. Ce sont ces qualités qui ont inspiré cette exposition dont le titre est emprunté à l’une des oeuvres exposées : La finestra del poeta, la fenêtre du poète.