Le campus EPFL par ceux qui l’on construit

Interviews d’architectes qui présentent le campus à différentes étapes de son développement. Les architectures dialoguent entre elles et se distinguent, répondant chacune à leur manière aux besoins d’une communauté en rapide évolution et en perpétuelle avance sur son temps.


Sébastien Oesch
Architecte responsable de l’unité des constructions et du patrimoine immobilier de l’EPFL. Bâtiments construits par Zweifel, Strickler et Associés, Zurich.

Bâtiments CE-CM

Bâtiments CE et CM, et leurs extensions.
Halles de mécanique et de chimie.

Concours sur invitation 1970. Ouverture 1977.
Première étape de la construction du campus. Cette architecture modulaire suit un plan orthogonal «en arrête de poisson» qui permet de nombreuses extensions. La circulation piétonne, les lieux publics et les bureaux sont placés au 2e niveau, les auditoires et salle de cours au 1er niveau. Le niveau du sol est réservé aux livraisons



Marc Collomb
Atelier Cube, Lausanne.

Bâtiment BI

Bâtiments CE et CM, et leurs extensions.
Halles de mécanique et de chimie.

Concours sur invitation 1970. Ouverture 1977.
Première étape de la construction du campus. Cette architecture modulaire suit un plan orthogonal «en arrête de poisson» qui permet de nombreuses extensions. La circulation piétonne, les lieux publics et les bureaux sont placés au 2e niveau, les auditoires et salle de cours au 1er niveau. Le niveau du sol est réservé aux livraisons



 

Rodolph Luscher
Luscher Architectes, Lausanne.

Bâtiment Odyssea

Tour Odyssea. Ancien bâtiment des PTT (Swisscom), aujourd’hui le Collège du management de la technologie de l’EPFL.
Réalisation sur mandat direct. Ouverture 1994.
Placé à un endroit stratégique lorsqu’il servait d’antenne de télécommunication, ce bâtiment construit autour d’équipements techniques d’une très haute précision héberge également de belles salles de réception et des bureaux. Il fait office de repère à la frontière entre l’école polytechnique et l’université. C’est l’une des premières constructions en Suisse qui utilise la double peau en façade pour contrôler l’ensoleillement et la circulation de l’air.



 

Sacha Menz
Schnebli Ammann Menz et Flora Ruchat-Roncati architectes associés, Zürich.

Bâtiments BM & SG

Bâtiment de Microtechnique (BM), Bâtiment polyvalent (BP) et bâtiment d’architecture (SG).
Concours 1993. Ouverture 2000 à 2006.
Trois bâtiments regroupés autour d’une grande place à caractère urbain. Cette 3e étape de la construction de l’EPFL réintègre la grille orthogonale de la 1ère étape et définit un nouvel axe de circulation nord-sud qui connecte le campus à la ligne de métro achevée en 1991.



Rodolph Luscher
Luscher Architectes, Lausanne.

Bâtiment BC

Bâtiment BC. Faculté IC, information et systèmes de communication.
Concours sur invitation 2000. Ouverture 2004.
Relié à la 2e étape d’extension du campus, ce bâtiment replace son entrée principale au niveau du sol pour faciliter l’accès public à son atrium central ouvert. Il initie la transition entre le campus historique, aérien, et les constructions suivantes de plain-pied. L’efficacité énergétique exemplaire du bâtiment fait largement appel à la ventilation naturelle et à la lumière du jour.



 

Kazuyo Sejima & Yumiko Yamada
SANAA architectes, Kazuyo Sejima, Ryue Nishizawa, Tokyo.

Bâtiment Rolex Learning center

Rolex Learning Center. Nouvelle bibliothèque de l’EPFL.
Concours sur invitation, 2004. Ouverture 2010.
Ce bâtiment est le résultat d’un ambitieux concours d’architecture qui apporte au campus une grande visibilité internationale. Conçu comme un paysage intérieur, ce grand espace résolument ouvert se veut très accessible au public. Véritable « cathédrale contemporaine » dédiée à l’apprentissage et à l’innovation, l’architecture favorise ici la communication, l’interdisciplinarité et les rencontres.



Inès Lamunière
Devanthéry Lamunière architectes, Genève.

Bâtiments CE-CM

Bâtiment SV. Faculté des Sciences de la Vie.
Concours par appel d’offre 2005. Ouverture 2008.
Ce bâtiment de laboratoires pour l’agrandissement de la Faculté des Sciences de la Vie s’insère entre les constructions existantes de la 2e et 3e étape du campus. Retranché au bout d’une longue allée, il se distingue et appelle le visiteur grâce à son vaste hall d’entrée vitré ouvert sur le centre du campus et à ses façades métalliques colorées qui dialoguent avec l’esthétique des premières constructions.



Kenneth Ross
Richter & Dahl Rocha associés, Lausanne

Bâtiments CE-CM

Swisstech Convention Center (centre de congrès), logements d’étudiants, commerces, hôtel et restaurants.
Concours Partenariat Public Privé 2008. Ouverture 2014.
Ce nouveau quartier se greffe à la station de métro et marque une nouvelle entrée du site de l’EPFL. Il héberge des activités essentielles et encore peu présentes auparavant sur le campus. C’est un lieu de résidence, mais également d’intense passage et d’accueil, créant un centre de vie urbaine qui reconnecte également l’EPFL à la commune voisine d’Ecublens.



Dominique Perrault
Dominique Perrault Architecture, Paris.

Bâtiment BI

Bâtiment BI. Bureaux des ressources humaines et des services financiers.
Concours par appel d’offre 2011. Ouverture 2013.
Construit à la place de l’ancienne bibliothèque centrale, ce nouveau bâtiment abrite des bureaux administratifs, un office de poste et une cafétéria. Connecté à la 1ère étape du campus, il rompt avec le système modulaire des années 1970 et acquière une identité propre qui promeut la diversité architecturale. La circulation et les entrées principales sont de plain-pied, à l’instar des constructions du sud du campus.



Dominique Perrault
Dominique Perrault Architecture, Paris.

Bâtiment BI

Bâtiment ME. Nouvelle Halle des mécaniques. Laboratoires interdisciplinaires (robotique, microtechnique, mécanique, bioingénierie) et salles de travaux pratiques pour les étudiants.
Concours par appel d’offre 2011. Ouverture 2016.
Construit à la place de l’ancienne halle de mécanique de l’EPFL de 1977, ce bâtiment est conçu comme un laboratoire géant qui organise autour d’un vaste atrium vitré des espaces pour la recherche et les expériences (robotique, microtechnique, mécanique, bioingénierie). Les passerelles de tailles différentes sont comme autant de veines qui relient les étages entre eux et font vivre le bâtiment. L’entrée principale au niveau du sol s’ouvre sur une rue et sur la place Cosandey, nouvelle centralité du campus.



 

Kengo Kuma
Kengo Kuma and Associates, Tokyo.

Bâtiment ArtLab

Artlab. Café et espaces d’exposition.
Concours international sur invitation 2012. Ouverture 2016.
Nouvelle « porte d’entrée » de l’EPFL, c’est le premier bâtiment destiné exclusivement à un programme public et culturel. Il a une fonction urbanistique double. D’une part, il borde la Place Cosandey sur toute sa longueur, créant un portique qui renforce cette nouvelle centralité face au Rolex Learning Center; d’autre part, il prévoit d’accompagner et donc d’intensifier la circulation piétonne depuis l’Esplanade vers le sud du campus.