Jean Tschumi

Architecture échelle grandeur

18 septembre – 24 octobre 2008


CONFERENCES

18 septembre 2008
Conférence inaugurale
Bernard Tschumi & Jacques Gubler

2 octobre 2008
Table Ronde « Jean Tschumi et la conservation du Moderne »
Matthias Bräm
architecte, Lausanne

9 octobre 2008
Table ronde
Alin Décoppet, Leo Veuve, René Vittone et Luca Ortelli


Archizoom est fier de présenter une rétrospective de l’oeuvre du grand architecte suisse Jean Tschumi qui a marqué les années 50 en France et en Suisse. A cette occasion, les Presses Polytechniques et Universitaires Romandes publient la première monographie qui lui est consacrée.

Son œuvre est une réponse polémique à Le Corbusier et présente le concept de l’élégance. Au travers de plus de 230 documents, l’exposition cerne une série de thèmes architecturaux dont la corporate architecture, l’artisanat du dessin, l’importance du mobilier, l’usage systématique de la variante comme dialogue dans le projet.

Un programme de conférence par des personnalités de renommée internationale accompagne l’exposition.

L’exposition Jean Tschumi, architecture échelle grandeur permet de redécouvrir dans son ampleur et son actualité la forte densité d’une œuvre encore trop peu connue. Né à Genève en 1904, Jean Tschumi accomplit des études en Suisse et à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris. En pleine deuxième guerre mondiale, il fonde à Lausanne le département de l’architecture et de l’urbanisme.

Ses réalisations se fondent sur une longue étude d’ensemble et de détail. Lorsqu’il construit un immeuble de laboratoires ou de bureaux, Jean Tschumi développe son projet à travers un jeu systématique et pointilleux de variantes. Le résultat ne le satisfait qu’à demi : “Il n’y a pas de bonne solution, une seule est la moins mauvaise”. Qu’il s’agisse des travaux pour Sandoz ou pour Nestlé, l’architecte reste en étroit contact avec les maîtres d’ouvrage. La corporate identity du client s’exprime en toute élégance. Dans sa totalité l’édifice se voudrait oeuvre d’art.


Exposition réalisée par les Archives de la construction moderne EPFL
et le Professeur Jacques Gubler


Vues de l’exposition