Adolfo Natalini


Conférence
4 octobre 2007, 18h00
Auditoire SG, EPF
L
Dans le cadre de l’exposition Archizoom Associatti 1966-1974

« Pour ceux qui, comme nous, sont persuadés que l’architecture est une des manières de concrétiser un ordre cosmique sur la terre, de mettre les choses en ordre et par dessus tout d’affirmer la capacité de l’homme à agir en raisonnant, c’est une « utopie modeste » que d’imaginer un futur proche dans lequel l’architecture sera créée en un seul acte, en un seul projet capable d’analyser une fois pour toutes les motivations qui ont conduit l’homme à construire des dolmens, des menhirs, des pyramides et enfin (ultima ratio) tracer une ligne blanche dans le désert ».

SUPERSTUDIO, The Continuous Monument: An Architectural Model for Total Urbanization, 1969

Superstudio a été fondé à Florence en 1966 et devint le groupe dont les propositions poétiques et radicales ont été à l’origine de leur renommée internationale . Leur série de dessins purement théoriques du Monument continu illustre leur conviction qu’en reproduisant un seul élément architectural de par le monde, il pourrait instaurer un « ordre cosmique sur la terre ». Dans le contexte urbain new-yorkais, leur extrusion se déploie sur une partie de Manhattan en y greffant la nature par le reflet du ciel bleu sur le sommet des bâtiments. D’autres dessins proposent des structures monolithiques blanches et quadrillées qui couvrent le paysage pour instaurer par dessus un ordre rationnel. Supersudio a vu l’acte unique d’unification, à la différence de beaucoup de schémas utopiques de la modernité, comme apport au monde de la nature plutôt que comme destruction.

Adolfo Natalini
architecte, Florence

Biographie