Bunkers: Leo Fabrizio


 
9 octobre au 16 novembre 2003
Bunkers – Leo Fabrisio
Vingt neuf homotypies
Exposition réalisée par les Archives de la construction moderne ENAC-EPFL

Le travail photographique de Leo Fabrizio identifie, isole et éclaire de façon brillante, lumineuse et colorée les ouvrages de fortification édifiés par les suisses au milieu du 20e siècle et qui constituent les monuments de leur réduit national. Le coming out de cette architecture alpine d’un genre particulier agit comme un catalyseur de la rétrospection historique.

Photographe diplômé de l’ECAL (Ecole cantonale d’art de Lausanne) en 2002, Leo Fabrizio a développé pendant trois ans son travail sur les bunkers. Il commence par repérer quelques ouvrages proches de voies de communication et facilement visibles mais, « très vite, la relation entre ces bunkers aux formes rudimentaires et le paysage souvent somptueux qui les entoure est devenue une question essentielle dans [son] travail ». Il élargit ensuite sa démarche à l’ensemble du territoire helvétique, pour découvrir des objets dans des endroits parfois peu accessibles.

Il obtient une bourse fédérale des arts appliqués en 2003 avec une série tirée de son travail sur les bunkers.