Construire en terre

1er au 15 juin 1983
Construire en terre
Exposition réalisée par le Département d’architecture de l’EPFL et le Centre de Création Industrielle, Paris

Dans l’esprit de nos contemporains, l’architecture en terre crue est méprisée ou méconnue car liée à des images d’archaïsme et de pauvreté. La crise de l’énergie et la prise de conscience écologique entraînent depuis peu la réactualisation et la modernisation de ces procédés de construction tombés en désuétude durant les périodes d’euphorie économique du XXe siècle. N’est-il pas surprenant de constater que certaines réalisations architecturales récentes – parmi les plus avancées aux Etats-Unis – soient de nouveau édifiées avec le plus simple et le plus ancien matériau du monde : celui là même avec lequel les premières villes de l’humanité, Jéricho ou Babylone, ont été bâties il y a plus de 6000 ans? Voici donc un étrange paradoxe de notre histoire culturelle où les archéologues de l’antiquité, les ethnologues et les architectes d’aujourd’hui rassemblent leurs lumières pour éclairer l’avenir de notre environnement.
 


Eglise de la mission espagnole de San Xavier del Bac, près de Tucson, Arizona, USA
Photo C. Bastin/J. Evrard, 1980