Fumihiko Maki

9 – 23 juin 1980


Considéré comme un des leadership de l’architecture japonaise, Fumihiko Maki, disciple de Tange et de Sert, subira encore l’influence de l’Amérique. Ce rôle d’intermédiaire ne met nullement en cause l’originalité de son oeuvre, la culture japonaise n’est-elle pas caractérisée par sa faculté d’absorbtion? Maki enseigne pendant dix ans aux Etats-Unis pendant lesquels il se consacrera au développement de sa théorie de la construction de la forme collective. A partir de 1972, Maki recherche un langage formel individuel avec le centre sportif d’Osaka dans le domaine des superstructures et en 1974, dans le bâtiment central de l’Université de Tsukuba, avec deux formes caractéristiques : le T inversé et l’idée des interstices spatiaux. L’un des thèmes dominants de l’architecture de Maki est l’oku, espace intérieur ou centre dissimulé. Il ne suit aucune méthodologie dans ses projets et se laisse toujours inspirer par l’environnement. Il commence par une foule d’idées individuelles qui seront intégrées de « haut en bas ».



Spiral, Wacoal Media Center, Minato, Tokyo, 1982-1985


Y.K.K. Guest house, Kurobe, Toyama, 1980-1982