Johannes Duiker

31 octobre – 14 novembre 1975


Exposition réalisée par le GTA de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Zürich

Johannes Duiker (1890-1935) est avec Rietveld le représentant le plus remarquable de l’architecture moderne en Hollande. Pendant cette période de bouleversements de la société et de l’esprit, la croyance au progrès scientifique et technique influence artistes et architectes. J- Duiker fut l’un des architectes capables d’appliquer une partie des intentions théoriques de son époque à ses principales constructions : le sanatorium Sonnenstrahl à Hilversum, l’école en plein air à Amsterdam, le Cinéac d’Amsterdam et l’hôtel Gooiland à Hilversum.

C’est grâce à deux architectes d’Amsterdam : E. J. Jelles et C.-A. Alberts que l’oeuvre de Duiker est maintenant rassemblée et publiable. Ils furent les premiers, après la guerre, à attirer l’attention sur Duiker en organisant en 1962 une première exposition au Stedelijk Museum à Amsterdam. Celle-ci a été réalisée dans le cadre de l’action de sauvegarde du sanatorium Sonnenstrahl. En même temps, parut dans « Forum », l’organe de la Société « Architectura e Amicitia » un bref aperçu de l’oeuvre de Duiker. En 1970, le prix annuel de la culture de la ville d’Hilversum lui fut attribué à titre posthume. Sur la proposition du jury et avec l’accord de la famille Duiker et de l’administration communale de Hilversum, le montant fut investi pour la publication de l’oeuvre de Duiker. Ce projet fut largement réalisé par Jelles et Alberts en 1973 sous forme d’une exposition itinérante et de deux numéros successifs de « Forum ».



Sanatorium «Sonnenstrahl».
Loosdrechtsebos in hilversum, 1926-28