FRANCISCO MANGADO ARCHITECTE

Architecture with the left hand

23 octobre – 9 novembre 2012


CONFERENCE :

23 octobre 2012
Une vision optimiste
Francisco Mangado


« Chers étudiants, nous sommes heureusement face à une riche et une grande discipline. Nous n’avons jamais eu tant de possibilités pour faire de l’architecture et jamais, sûrement, eu de jeunes architectes si bons et si bien formés. C’est pourquoi vous devez être plus exigeants et sélectifs. Vous ne devez pas réduire l’architecture uniquement à l’expérimentation graphique. Notre profession exige recherche, rigueur, risque et espoir. Vous devez être optimistes, parce qu’il est possible de faire de l’architecture avec intensité. Vous avez une responsabilité et vous croiserez des moments difficiles, surtout lorsque vous vous soulèverez contre ce qui est évident, facile, et voudrez aller plus loin. Faîtes-le, parce que vous vous amuseriez. »



Beauté: défi et service

Débat, mardi 30 octobre

Avec
Francisco Mangado, Gonçalo Byrne, Ignacio Dahl Rocha, et l’ASAR, association des étudiant d’architecture.
Modérateur: Llàtzer Moix

Après trois jours de discussions et conférences du Campus International Ultzama organisé par la Fondation Architecture et Société, le débat reprend au sein de la Faculté ENAC. Le journaliste et éditorialiste Llàtzer Moix fera un bilan des conclusions du campus Ultzama pour permettre relancer la discussion et de l’ouvrir aux étudiants d’architecture.

Manifeste International Campus Ultzama 2012 «Beauty: Challenge and Service»

La beauté en architecture, associée depuis des années avec des canons classiques, et dernièrement séquestrée par l’iconique et le spectaculaire, est une réponse aux exigences actuelles qui réclament de nouvelles orientations.

L’idée n’est pas de la définir ou de la délimiter ; après tout, on peut considérer qu’il y a autant d’expressions de la beauté qu’il y a de réalisations architecturales. Mais il est important de trouver et d’explorer des voies qui peuvent conduire à la beauté, dans le but de créer les conditions favorables à une esthétique éthique. Nous affirmons que l’architecture est durable, qu’elle a une dimension de permanence et de grande envergure, contrairement à la majeure partie de la production industrielle, soumis à la mode et conçu pour l’obsolescence.

Nous affirmons que la beauté de l’architecture vient de solutions essentielles. Elle n’est ni un attribut, ni un objectif préalable, mais une conséquence d’une pratique professionnelle rigoureuse, en dialogue avec l’espace et le temps, avec la créativité, le sens critique, la recherche (et non pas la spéculation). Elle a une vocation de service (pas de servilité), de discrétion, et une flexibilité en ce qui concerne les utilisations qui ouvre des possibilités de reconstruction, la rénovation et de recyclage.

En somme, nous affirmons que la beauté, productrice d’intensité et d’émotion, est un objectif auquel les architectes réussissent à se rapprocher lorsqu’ils offrent à la société davantage que ce qu’elle demande d’eux, quand ils sont en empathie avec les utilisateurs de leurs constructions, et quand ils cherchent l’efficacité dans le but d’améliorer l’expérience de la vie de toutes les manières possibles.

lien: http://www.arquitecturaysociedad.com/en/seminars-workshops/international-ultzama-campus-2012-beauty-challenge-service