La ville blanche de Tel Aviv

 

23 mai au 23 juin 2006
La ville blanche de Tel Aviv
Exposition réalisée par la Municipalité de Tel Aviv

Entre les dunes et la Méditerranée, la « ville blanche » de Tel Aviv présente tous les aspects de l’architecture du Mouvement moderne. Les architectes israéliens qui fréquentèrent les écoles de l’avant-garde européenne et qui se formèrent dans des bureaux d’architectes renommés, importèrent les connaissances acquises à l’étranger pour générer de nouvelles formes et donner vie à un langage architectonique diversifié.

 

L’adaptation des influences européennes aux conditions climatiques, à la culture et aux traditions de la construction locale produisit ainsi un riche vocabulaire vernaculaire. Les caractéristiques volumétriques, la qualité expressive des courbes et l’influence de l’horizontalité donnèrent lieu à une forte interaction entre ombre et lumière, une des marques caractéristiques de l’architecture à Tel Aviv. L’usage du crépi blanc renforce la beauté des volumes sous le soleil, révélant une « ville blanche » unique et complexe, représentative d’une architecture puriste et exempte de décorations.

 

L’exposition a été conçue pour célébrer l’inscription de la « ville blanche » au patrimoine mondial par l’Unesco en juillet 2003. Promue par la Municipalité de Tel Aviv et par le musée d’art de Tel Aviv, elle a été réalisée par l’architecte Nitza Szmuck en collaboration avec l’architecte Tal Eyal sur un aménagement et une production graphique de Peter Szmuk et produite par Smadar Timor et Noa Karvan-Cohen. Tel Aviv, la ville blanche bénéficie du soutien de la Municipalité de Tel Aviv-Yafo et du Musée d’art, de la Fondataion Tel Aviv, du Ministère des Affaires étrangères d’Israël, du Ministère du Tourisme et de la Commission nationale d’Israël pour l’Unesco. La présentation de l’exposition à Lausanne a été soutenue par le Ministère des Affaires étrangères au Consulat général d’Israël à Berne.

 

Catalogue : «Des maisons sur le sable. Tel Aviv, Mouvement moderne et esprit Bauhaus» de la commissaire Nitza Szmuk a été publié par les Editions de l’Eclat à Paris.

 

Stretching between the dunes, along the Mediterranean coast, the « White City » presents all aspects of Modern Movement architecture. Israeli architects who went to European avant-garde schools and trained in the offices of renowned architects, imported the knowledge acquired abroad to generate new forms and give birth to a diversified architectonic language.

 

Adapting European influences to the climatic conditions, the culture and traditions in local construction produced a rich vernacular vocabulary. The volumetric characteristics, the expressive quality of the curves and the influence of horizontality gave rise to strong interaction between shadow and light, one of the characteristic hallmarks of Tel-Aviv architecture. The use of white roughcast intensifies the beauty of the volumes in the sun, revealing a « White City » which is unique and complex, representative of purist architecture and free of decorations.

 

The exhibition was conceived to celebrate the inscription of the « White City » in the Unesco World Heritage List in July 2003. Promoted by the Tel-Aviv Town Council and the Tel-Aviv Museum of Art, it was created by the architect Nitza Szmuk in cooperation with the architect Tal Eyal, with a layout and graphic presentation by Peter Szmuk and produced by Smadar Timor and Noa Karvan-Cohen.

 

Tel-Aviv, The White City, enjoys the backing of the Town Council of Tel-Aviv-Yafo and the Museum of Art, the Tel-Aviv Foundation, Israel’s Ministry of Foreign Affairs, the Ministry of Tourism and the Israeli National Commission for Unesco. The presentation of the exhibition in Lausanne is supported by the Ministry of Foreign Affairs at the Israeli General Embassy in Bern.

 

The catalogue « Des maisons sur le sable. Tel-Aviv, Mouvement Moderne et esprit Bauhaus – Dwellings on the Dunes. Tel-Aviv, Modern Movement and Bauhaus Ideals » by Commissioner Nitza Szmuk was published by Editions de l’Eclat in Paris.